Articles

Affichage des articles du avril, 2017

Marche pour les Sciences

Image
Ce 22 avril, les défenseurs des sciences marchaient.  Où qu'ils se trouvaient dans le monde.

La Marche pour les Sciences (March for Science), initiée au Etats-Unis en réponse aux multiples positions antisciences du nouveau président des Etats-Unis, a pour objectif de défendre l’indépendance et la liberté des sciences. 
Marcher pour les sciences, [...] c’est défendre la construction des savoirs face aux opinions et idéologies préconçues, c’est affirmer la nécessité du dialogue entre sciences et sociétés, et exiger la prise en compte du travail scientifique dans les décisions politiques.

Porteuses de l'héritage des Sciences Humaines, nous avons marché. En bord de Garonne, en bout de cortège, paisiblement. 

"All you need is lobe" affichait un slogan. Oui, un cerveau dont chacun ferait usage avec discernement et bienveillance, ce serait déjà une excellente base du vivre ensemble.

Contes et légendes du vieux Bordeaux

Image
C'est sous un lumineux ciel de printemps que nous avons suivi les pas d'une guide-conférencière sur les traces des contes et légendes de Bordeaux.
Alors bien sûr, il est toujours possible de lire les histoires populaires du vieux Bordeaux dans les pages des ouvrages... mais les suivre tout au long d'une visite patrimoniale avait bien plus d'attrait en cette belle matinée. C'est donc en confiance et le coeur avide de détails croustillants que nous entamons notre parcours par la place du Palais, au pied de la Porte Cailhau.
L'élégante vieille dame de pierres n'a plus rien du rôle défensif qu'elle assumait au Moyen-Age. Placée face aux quais de la Garonne, elle veille pourtant sur les Bordelais depuis 1494. Témoignage d'une bataille militaire dont elle honorait la victoire et rare vestige des remparts de la ville, elle n'a pas fini de susciter les interrogations quant au choix de son nom. Cailhau en gascon signifiant caillou, certains y voient le …

Petits pas parisiens

Image
A l'occasion d'un court séjour dans la belle capitale, un passage par les musées s'imposait. Très succinctes et rapides impressions... Première étape : le musée du Louvre.  Déambulation dans les allées... C'est un vrai labyrinthe qui manque de clarté mais qui a le privilège de conserver une grande variété d'oeuvres du monde entier.  La présentation de cette multitude de pièces, exposées par secteurs culturels, dessert hélas bien souvent le propos car elle prive le visiteur du contexte de l'oeuvre et d'une synthèse artistique.  Sensation d'accumulation, qui se fait au détriment des oeuvres... Le sens se perd. Et c'est bien dommage, étant donné la richesse du patrimoine exposé. 

Deuxième étape : le musée de l'Homme.  Après une longue rénovation, l'institution change de visage et se modernise. Ici moins d'oeuvres présentées, ce qui permet de transmettre plus efficacement les connaissances sur le patrimoine humain.  La visite s'organi…