L'homme et les cieux

L'astrophysicienne Cécile Faure a assuré une série de conférences et d'animations dans l'agglomération bordelaise. Nous ne pouvions manquer d'assister à "Une histoire de la cosmologie : voyage à travers l'histoire de l'astronomie" ce jeudi 09 octobre à la médiathèque de Bassens.

L'objectif de la cosmologie est finalement de replacer l'homme dans un contexte général; ce contexte qu'il observe jour et nuit, et qui le pousse à se questionner sur lui-même et sur l'espace environnant. Les mégalithes et leurs rôles notamment lors des solstices ont été évoqués, tout comme le disque astronomique de Nebra et toutes les découvertes successives qui ont amenés de brillants esprits à formuler des théories et à inventer des instruments et techniques pour tenter de comprendre le fonctionnement de l'univers.

Le disque de Nebra, bronze, env. 1600 ans avant notre ère.

Je ne rentrerai pas dans les détails de cette histoire de la cosmologie et vous laisse découvrir de plus amples notions grâce au cours de cosmologie en-ligne proposé par le Laboratoire d'Astrophysique de Marseille.

Ceci étant, je voudrais partager quelques éléments marquants de cette conférence :
  • L'univers est composé d'environ 72% d'énergie noire, de 23% de matière noire et de seulement 5% d'atomes. Sachant que nous sommes composés d'atomes, au même titre que la nature dans laquelle nous vivons, la terre que nous peuplons ainsi que tous les astres qui nous entourent, et que la composition de la matière noire* et l'énergie noire reste totalement inconnue, cela donne une idée de l'étendue de notre méconnaissance de l'univers... 
  • D'ailleurs la matière noire et l'énergie noire, donc largement prédominantes dans l'univers, sont quasi absente de notre système solaire.
  • En 2020, une mission de l'ESA (Agence Spatiale Européenne) va tenter de dater le moment où l'univers, grâce à l'énergie noire, a accéléré son expansion.
  • L'univers est plat. C'est une donnée qui peut être difficile à conceptualiser, mais les photons émis par le rayonnement fossile issu du Big Bang indiquent que l'univers n'est ni courbe ni amené à se refermer, mais bien de forme plate.
  • 520 jours : c'est le temps moyen d'un aller/retour Terre-Mars, incluant une mission de 90 jours. Temps d'isolation et de promiscuité que devront donc supporter les êtres humains qui seront choisis pour ce projet.
  • Le gouvernement américain entend légiférer sur l'exploitation des ressources minières des astéroïdes (ASTEROIDS Act). L'homme épuise les énergies fossiles de la Terre et continue sa course au consumérisme et à la propriété en convoitant la ceinture d'astéroïdes...
  • Les travaux du Docteur Alcubierre, repris par le Dr White, semblent indiquer qu'un concept spécifique de navette spatiale serait en mesure de voyager sur des distances et à des vitesses prétendument inatteignables grâce au principe de la courbure de l'espace-temps. Quand la réalité rattrape une fois de plus la science-fiction.
Sur ce, je vous laisse la tête dans les étoiles et le cerveau rempli de possibilités. 

* Concernant la matière noire, une communication du CNRS ce jour rapporte la détection d'un signal qui pourrait être la première détection de matière noire. Lisez les détails de cette découverte ici.


Commentaires

Articles les plus consultés