Photographie(s)

Dans le cadre des animations estivales de Cap 33 en Gironde, l'association bassenaise Ombres et Lumières propose une série d'initiations à la photographie. 
Une belle occasion de découvrir de manière ludique les manipulations de base permettant de sortir du mode automatique de nos chers appareils numériques... et de produire des effets voulus et recherchés sur l'instant, et non retouchés après coup sur logiciel.

Et quoi de mieux pour tester la vitesse, les iso et l'ouverture que de se balader auprès de la nature et du patrimoine bâti... en passant par l'église Saint-Pierre de Bassens, implantée dès le 8ème siècle au centre du village où aboutissent les anciennes routes, sur un des points les plus élevés du bord du plateau calcaire. 

L'église a subi de nombreuses évolutions au cours des siècles. A la fin du 12ème siècle, la construction est agrandie d'un clocher-tour. Aux 15-16èmes siècles, après des guerres destructrices, les bas-côtés sont remaniés. En 1852, le projet de l'architecte Paul Abadie est retenu pour la réalisation d'un nouveau clocher-porche et l'agrandissement de la nef. 
Malgré les restaurations successives, l'église Saint-Pierre conserve des caractères romans remarquables, notamment une grande partie du clocher-tour et la base des colonnes du chevet. 
Culot orné d'une tête de femme, église Saint-Pierre de Bassens. Photo S.Giuliato

En 1985-1986, des fouilles archéologiques de sauvetage ont mis au jour une nécropole mérovingienne. Un christ en os, sculpté en ronde bosse, a été découvert dans les niveaux remaniés, dépourvu de bras et portant une couronne d'épines sur la tête.

Animation solaire sur verre, fer et soie... Eglise Saint-Pierre de Bassens. Photo S.Giuliato 

L'église poursuit sa longue histoire. Les vitraux actuels, dédiés à l'apôtre Pierre, ont été créés par l'artiste Raymond Mirande à la fin du 20ème siècle. Et en 2017, le choeur a été réaménagé pour accueillir l'autel sculpté par l'artiste bassenaise Raphaëlle Duval (découvrez toutes les étapes de sa conception). 

Très bel été à tous,
Archéanthropement vôtre.

Commentaires

Articles les plus consultés